Auteur : Laurenti Magesa (Ghana) 

 Prix :  7 € / 3.500 FCFA (Cameroun) / 4.200 FCFA (Afrique)

 Format : 14,5 x 21 cm

 Pages : 200 p.

 Dépôt légal : 2001

 Référence / ISBN : 2-7235-0160-4

 

Quatrième de couverture : La libération de l'Africain du joug idéologique, politique et économique des nations et églises européennes est un préalable au respect des cultures et religions africaines. L'essentiel de ce qui sera nécessaire dans l'avenir se résume en un mot : "l'inculturation".
Pour Magesa " compte tenu des structures actuelles de l'église et des relations qui existent entre d'une part, Rome et l'Eglise africaine, et d'autre part, le clergé de l'église locale et les fidèles, le besoin d'un changement radical des mentalités se signale." Il s'agira de se débarrasser de la peur excessive de faire des fautes, procéder au réaménagement des structures ecclésiastiques, réexaminer la conception apostolique de l'église comme peuple de Dieu et développer une théologie qui parte de la base.
C'est , en fait le moratoire. Un moratoire qui, pour reprendre le son de cloche des dirigeants de la CETA des années 1980, veut dire ceci : « laissez-nous tranquilles un instant, afin que nous puissions nous découvrir. » "Un moratoire", affirme Magesa, « nous permettra de reconquérir notre dignité, notre amour-propre et notre confiance en nous-mêmes comme étant des filles et des fils de Dieu, dignes devant sa face comme tous les autres. »

Table des matières : 
Qui est Laurenti Magesa ?
Introduction
1. L'église comme mémoire du passé : la puissance de la mémoire dans la communauté ecclésiastique
2. L'église, comme conscience sociale : les Droits de l'Homme dans l'église catholique africaine
3. L'église, conscience politique : l'église africaine de l'après-guerre froide
4. Le rôle de l'église dans la restauration de la santé : la culture africaine face au VIH/SIDA
5. Le rôle de l'église dans la défense des opprimés : la libération des femmes en Afrique
6. L'église, un instrument d'évangélisation : nul ne peut voir la face de Dieu et lui résister
7. L'église, un organisme vivant : le synode africain de l'église catholique de 1994 comme programme d'avenir
8. L'église comme espace où l'on se sent chez soi : l'inculturation une nécessité pour l'église
9. L'église universelle et l'église locale : les premières communautés africaines et la succession apostolique
10. Conclusion

A propos de l'auteur : De nationalité tanzanienne, Dr Laurenti Magesa est né en 1946 à Musoma non loin du lieu de naissance du président Nyéréré pour qui il avait de l'admiration. Il a fait des études de philosophie et de théologie. Après l'obtention de son Doctorat qui portait sur " L'Eglise et le socialisme Ujamaa en Tanzanie : une évaluation critique théologique", il a été successivement curé de paroisse et professeur aussi bien dans l'Université catholique de l'Afrique de l'Est que dans plusieurs autres universités dans le monde. Il a été co-éditeur de la collection "African Christianity". Parmi ses nombreuses publications, il convient de mentionner son livre "African religion : the moral traditions of abundant life" (1997).

 

Partager: