Auteur : Pierre-Célestin Ombété-Bella (Cameroun)

 Prix :  6 € / 3.000 FCFA (Cameroun) / 3.600 FCFA (Afrique)

 Format : 13 x 20 cm  

 Pages : 174 p

 Dépôt légal : 1er trimestre 2016 / 2e édition (2017)

 Référence / ISBN : 978 9956-0-9366-3

 

Quatrième de couverture : Natif d’Elig-Belibi à Yaoundé, mais d’origines incertaines, Mathieu Belibi rencontre Capitoline Petnga à Douala, ville dans laquelle il croit « percer dans la vie » et faire le bonheur de sa mère, P. C. Ombété-Bella nous propose cette fois une simple histoire d’amour perturbée par un passé qui n’est pas forcément le leur, et où la notion de tribu exerce sur certains protagonistes une emprise démesurée. Mathieu et Capitoline sortiront-ils indemnes des manoeuvres où s’enchevêtrent des intérêts insidieux ?

Extrait du dossier pédagogique :

Roman d’aventure, roman sociologique ou simplement roman de moeurs, Les Tribus de Capitoline n’ont pas pour souci primordial de s’insérer dans une quelconque nomenclature méthodologique ou scripturale. La fiction de P.-C. Ombété Bella se veut avant tout une restitution certes romancée mais tout à fait réaliste d’un phénomène socio-anthropologique séculaire. Un réalisme outrecuidant et pugnace qui se manifeste principalement à travers une floraison de références onomastiques (localisations spatiales ; allusions patronymiques et anthroponymiques…) Que des peuples constituant une même Nation en arrivent à se claquemurer dans une logique de repli identitaire et de rejet mutuel ne peut que se montrer suicidaire dans le chantier de l’intégration nationale sur lequel le discours politique n’arrête de claironner quotidiennement. Dans cette logique pourtant, la mort de Mathieu Belibi inquiète. Doit-on y décrypter l’impossible rêve de voir un jour les fils et filles de ce pays assouvir leurs élans mutuels sans se heurter à 165 la muraille de ces interdits absurdes que charrient des coutumes largement frappées d’anachronisme ?  (Paul-Alain Abena Bella)

A propos de l'auteur : De son nom officiel Ndzié Ambena, P.-C. Ombété-Bella est né et a grandi à Nguetté (Ntui), dans le centre du Cameroun. Après ses études secondaires au petit séminaire puis au lycée de Bafia, il entre à l’École normale supérieure de Yaoundé. Professeur de lycée d’enseignement général pendant une dizaine d’années, il est recruté à l’École normale supérieure de Yaoundé où, depuis 1993, il enseigne la littérature et la didactique du texte. Les tribus de Capitoline est son deuxième roman.

 

 

 

 
 
Partager: